La marjolaine à coquilles

La marjolaine à coquilles (Origanum majorana) Plante aromatique cousine de l’origan!

marjolaineLa marjolaine à coquilles est originaire de Chypre et du sud de la Turquie. Cette plante vivace a la particularité d’être peu sensible au froid. Elle était déjà utilisée par les anciennes civilisations d’Égypte et d’Europe pour ses propriétés «chaudes» et «douce» à la fois. Les Grecs et les Égyptiens l’associaient pour faciliter le passage vers l’au-delà. Pour ce qui étaient des Grecs, eux en consommaient également par voie orale, pour régler les problèmes de digestion. Elle était perçue par ces peuples comme un symbole de bonheur.

La composition biochimique de l’essence aromatique de marjolaine à coquilles est très intéressante. Cette huile contient un taux moyen de trans-thujanol-4 et de cis-thujanol-4 avoisinant le quart de sa composition totale : le thujanol est un monoterpénol (alcool monoterpénique) qui confère à cette huile essentielle sa réputation d’être une huile bactéricide, fongicide, anti-virale, anti-infectieuse, tout en étant douce et plutôt bien tolérée.

Voici la composition d’une huile essentielle haut de gamme de marjolaine à coquilles : terpinène-4-ol (23.68%), cis-thujanol-4 (18.24%), gamma-terpinène (11.53%), alpha-terpinène (7.05%), sabinène (6.48%), alpha-terpinéol (4.36%), trans-thujanol-4 (3.25%), terpinolène (2.66%), bêta-caryophyllène (2.65%), bêta-phellandrène (2.45%), para-cymène (2.25%), linalol (1.57%), trans-para-mentha-2-én-1-ol (1.47%), bicyclogermacrène (0.81%) et spathulénol (0.14%).

Il s’agit d’une huile essentielle qui peut être utilisé pour remplacer l’essence de thym à thujanol (Thymus vulgaris thujanoliferum), si difficile à trouver qui soit d’assez bonne qualité. Ces deux essences aromatiques sont très proches l’une de l’autre en termes de composition biochimique et on retrouve le thujanol dans chacun de leur profil biochimique respectif.

L’huile essentielle de marjolaine à coquilles est aussi décrite par certains auteurs d’ouvrages d’aromathérapie anglo-saxons comme étant capable de réguler le sommeil lors d’une dépression, ou bien encore pour se prémunir des pathologies hivernales.

Par Martin Nadeau, Consultant en aromathérapie

Pour en savoir d’avantage sur les bienfaits de la marjolaine et des recettes, inscrivez-vous à notre cours d’herboristerie en ligne «Se soigner par les fines herbes aromatiques».

Page facebook de Martin Nadeau, l’Apothicaire & l’Alchimiste
https://www.facebook.com/lApothicaire-lAlchimiste-507150006032732/timeline/

Écrire un commentaire

Vous pouvez utiliser ces codes html dans votre commentaire.

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>